Plan Communal d'Intervention (PCI)

Le risque majeur ... vous connaissez : on appelle cela une catastrophe ! Pour la commune de Bagnols-sur-Cèze, il peut être naturel (inondation, feu de forêt, séisme) ou technologique (transport de matières dangereuses ou risque nucléaire). Il se caractérise par sa fréquence, si faible que l'on pourrait être tenté de l'oublier.
Pour parer ces risques majeurs, la Ville de Bagnols à mis en place en 1995 un Plan Communal d'Intervention (PCI) dont l'objectif est de coordonner, en cas de crise, l'ensemble des actions et des moyens communaux. A noter que ce plan ne prend pas en compte les risques radioactifs liés à la présence de Marcoule, qui sont traités directement par le Préfet en liaison avec la COGEMA. De plus si le Préfet décide de l'application d'un plan de secours (ORSEC, Plan Rouge ....), toute l'organisation et les moyens communaux seraient mis à sa disposition.

Lorsque le Maire ou son représentant déclenche le PCI, les élus, les cadres municipaux et le personnel volontaire s'organisent en 3 cellules. L'une recoit et traite les informations, la seconde déclenche les opérations et la dernière informe la population.

La commune a édité un Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) qui expose les mesures prises localement pour la prévention des risques et la protection des habitants. Il a été distribué à la population en 1995 avec un dépliant "Que faire en cas de ". Si vous ne l'avez pas reçu, vous pouvez vous le procurer en mairie auprès du service communication.

Inondation et rupture de barrage

La commune possède des cours d'eau suceptibles de provoquer des inondations. La Cèze (inondation de plaine) la traverse d'ouest en est sur 9 km. Ses principales crues ont eu lieu en octobre 1907, 1933 et 1958. Les deux dernières en 2002 et 2003 sont encore ancrées dans les mémoires. Des ruisseaux tels que le Valat de la Garaud, la Mayre de Bourdhilan, la combe d'Enfer, le Pujaudon, la Fontaine du Loup et le Valat de la Mothe pourraient être à l'origine d'inondations torrentielles. Par ailleurs une eventuelle rupture du barrage de Sénéchas (situé à 92 km en amont) présente un risque extrèmement faible.

Que faire avant ?

  • vérifier auprès de la mairie que l'on est enregistré dans la base de données Cedralis en tant que résidant en zone suceptible d'être inondée.
  • ne pas remblayer les zones inondables
  • ne pas encombrer les cours d'eau (déchets verts ...)

Feu de forêt

La commune comprend 975 ha de bois : conifères, taillis et garrigues à chênes verts. Ces bois, de type méditerranéen, constituent l'essentiel du risque. Depuis une trentaine d'années, 60 départs de feu ayant parcouru plus de 1 ha chacun ont été recensés.

Que faire avant ?

  • en zone boisée, débroussailler chaque année 50 m autour de la maison
  • ne pas accoler à la maison de réserves de combustibles
  • s'il existe une piscine, la rendre accessible
  • repérer les chemins d'évacuation, les abris

Séisme

La canton de Bagnols-sur-Cèze est classé en zone de sismicité très faible et aucun séisme grave ne s'y est produit. Des secousses, sans gravité, sont toutefois enregistrées périodiquement dans le Gard rhodanien.

Que faire avant ?

  • respecter les normes parasismiques dans les constructions nouvelles
  • repérer les points de fermeture (eau, gaz, électricité)
  • fixer les appareils et meubles lourds
  • repérer un endroit pouvant servir d'abri (mur, pilier porteur, meuble)

Transport de matières dangereuses

Sur la commune, les risques pris en considération sont uniquement les flux de transit des produits sur les routes N86, N580 et D6, la voie ferrée Givors-Nîmes, l'antenne gazoduc de la commune et l'oxyduc de Pierrelatte-Ardoise.

Que faire avant ?

  • connaître le code national d'alerte (sonneries)
  • connaître les consignes de confinement (obstruction de toute entrée d'air)

Nucléaire

Les sites nucléaires les plus proches de la commune de Bagnols-sur-Cèze regroupent :

  • des réacteurs nucléaires, des laboratoires et des usines exploités sur le site de Marcoule par la COmpagnie GEnérale des MAtières nucléaires (COGEMA), le Commissariat à l'Energie Atomique (CEA), la SOCODEI pour le CENtre de Traitement des déchets RAdioactifs de COdolet (CENTRACO)
  • le site de Tricastin

Que faire avant ?

  • s'être approvisionner en pastilles d'iode (à la pharmacie) et en rouleau adhésif pour le confinement.
  • connaître le signal d'alerte émis par la sirène municipale
  • prendre connaissance de la plaquette "consignes en cas d'accident" du site de Marcoule qui a été distribuée.

Les bons gestes dans tous les cas

  • ne pas téléphoner (le réseau téléphonique doit rester libre pour les secours)
  • se mettre à l'abri (ne pas rester dans la rue, s'enfermer dans un local clos)
  • écouter la radio locale (France bleu Gard Lozère 103.5) pour obtenir des informations et des consignes
  • tenir compte des sirènes (un signal sonore d'une minute montant puis descendant émis trois fois entrecoupé de courts intervalles)