Bagnolais illustres

Lévi Ben Gerson (1288-1344) : philosophe et savant du Moyen Age, élite de la nation juive, son traité d'astronomie fut traduit par le pape Clément VI. Il est l'inventeur d'un instrument d'astronomie appelé " baculus Jacob "servant à mesurer la position des astres et à observer les éclipses.

Jean-Baptiste Madier (1740-1824) : chimiste passionné par le progrès scientifique, il construisit une montgolfière et réédita l'exploit de Pilâtre de Rozier.

Antoine Rivarol (1753-1801) : écrivain et philosophe connu pour son " Discours sur l'universalité de la langue française ", il fut un polémiste redoutable, violemment opposé à la Révolution Française.

Joseph-Dominique Magalon (1794-1867) : à Paris, l'exercice passionné de ses talents littéraires sur les questions religieuses et politiques lui valut de connaître la prison. De retour à Bagnols, il encouragea l'imprimerie et contribua à la rédaction des journaux locaux.

Louis-Auguste Cotton (1799-1871) : urbaniste avant tout, il créa en particulier le jardin et le théâtre de verdure qui marqueront durablement la physionomie de la cité.

Joseph Thome (1809-1896) : fortuné et célèbre pour avoir réalisé aux côtés du Préfet Haussmann le nouveau plan d'urbanisme de notre capitale, il fut " la providence " des Bagnolais par sa générosité.

Léon Alègre (1813-1884) : humaniste, autodidacte, assoiffé de connaissance, il part à la découverte du monde. Poète, historien, archéologue, il couvre ses carnets de croquis et de notes. Il crée le premier musée cantonal et la bibliothèque de Bagnols-sur-Cèze.